Découvrez plus de 70.000 biens
dont plusieurs milliers proposés
ici et nulle part ailleurs

En poursuivant la navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies et autres tags pour vous proposer des publicités personnalisées, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux et analyser l’audience du site internet. Certaines informations peuvent être partagées avec des partenaires de Century 21. Pour plus d’informations et paramétrer le dépôt des cookies, cliquez ici. J’accepte. X

Bienvenue chez CENTURY 21 Agence Biran, Agence immobilière SOULAC SUR MER 33780

L'actualité de CENTURY 21 Agence Biran

Plateau de Cordouan - La mystérieuse "île sans nom"

Publiée le 07/03/2017

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Plateau de Cordouan - La mystérieuse "île sans nom" (mars 2009).

Située à 2,7 km du phare de Cordouan, à environ 7 km de la pointe de Grave et à 10 km de Royan, l'île sans nom est une île française sans toponyme, observée pour la première fois en mars 2009 après le passage de la tempête Klaus en janvier de la même année.
Cette tempête a permis une germination, on a ainsi pu observer sur ce banc de sable, au tout début du moins, l'apparition d'une maigre végétation.

"Les huîtriers, de petits oiseaux nerveux ayant colonisé le site, s’en donnent à cœur joie, entre sable et vaguelettes, pour traquer minuscules crabes et poissons. Si les empreintes d’autres espèces d’oiseaux pullulent, la vie est encore discrète sur "l’île sans nom" mais elle existe. "C’est un formidable laboratoire biologique en accéléré. L’an passé, en seulement six mois, des invertébrés venus via des bois flottants se sont installés. Une végétation de dune s’est fixée", s’extasie Jean-Marc Thirion, de l’association Obios, qui se charge de veiller au développement fragile d’un site encore inexistant aux yeux de l’Etat car non reconnu par les Affaires maritimes."**

"L'île appartient au domaine public maritime, bien qu'aucun acte juridique le confirmant n'ait encore été accompli.
Lors de sa surrection soudaine en mars 2009, la superficie de cette « île sans nom » était évaluée à 4 hectares. Cette île fragile, vulnérable aux assauts de l'océan, a subi plusieurs invasions marines lors des gros coefficients de marée dont celle de novembre 2009 où elle s'est retrouvée totalement dépouillée de sa végétation.

Depuis le passage de la tempête Xynthia, dans la nuit du 28 février 2010, la moitié de cet îlot sans nom a été grignotée par l'océan. Il ne reste plus que 2 hectares de l'« îlot de Cordouan » qui s'apparente bien plus à un banc de sable en perpétuel mouvement et qui fait l'objet de chroniques locales régulières."*

__________________________________
Sources:
(*) Academic - bit.ly/2mcv3sY
(**) Le JDD - bit.ly/2mfrCnn

Lire également:
"Un mystère de la nature non loin du phare de Cordouan" - bit.ly/2lxfQG4

Crédit photo:
Maxppp parue dans Le JDD - bit.ly/2mfrCnn

Notre actualité